Concert Aline PIBOULE / Centenaire DUTILLEUX

À l’occasion du centenaire d’Henri DUTILLEUX, la pianiste Aline PIBOULE rend hommage au compositeur et interprète la Sonate pour piano, des œuvres de Chopin et une transcription inédite de La Mer de Debussy.

ALINE PIBOULE / DE BACH AUX CONTEMPORAINS
Artiste remarquée pour ses qualités artistiques alliant une puissante énergie à une extrême sensibilité, Aline PIBOULE s’est notamment fait remarquer au Concours International de piano d’Orléans <http://www.oci-piano.com/fr/>  en raflant 5 prix en mars 2014. Interprétant avec la même conviction des répertoires qui vont de BACH aux compositeurs contemporains, elle est particulièrement attachée à la transmission et au partage. Elle est ainsi régulièrement invitée sur France Musique dans les émissions de Philippe CASSARD, Frédéric LODÉON ou Lionel ESPARZA.

HOMMAGES AUX MAITRES / UNE TRANSCRIPTION INÉDITE DE LA MER
Outre la Sonate de DUTILLEUX, la pianiste a choisi d’interpréter ici un incontournable de CHOPIN, la Ballade n°1 op. 23, et une pièce que l’on a plus rarement la chance d’entendre en concert : le Prélude op. 45. Enfin, elle proposera une transcription pour piano inédite de La mer de DEBUSSY. Arrangée par le compositeur Yann OLLIVO en respectant scrupuleusement la version orchestrale, sa première en juillet 2016 fut l’un des temps forts du Festival Format Raisin.

SAMEDI 5 NOVEMBRE - 18H - ABBAYE DE FONTEVRAUD

PROGRAMME COMPLET :
Fréderic CHOPIN : Ballade n°1, op. 23
Fréderic CHOPIN : Prélude Op 45
Henri DUTILLEUX : Sonate pour piano
Claude DEBUSSY : La mer (Transcription de Yann Ollivo). De l'aube à midi sur la mer / Jeu de vagues / Dialogue du vent et de la mer

Plein tarif : 22€ ; Tarif réduit : 16€
Réservation sur : www.fontevraud.fr


23 septembre 2016                             Inauguration de l'Esplanade Henri Dutilleux à Angers

Claude Desmarets, président de l'association Joy Dutilleux était en compagnie du directeur du conservatoire, du Chef d'orchestre de l'ONPL Pascal Rophé et de Christophe Béchu maire d'Angers, lors du baptème de l'esplanade du conservatoire d'Angers où est né le compositeur. C'est, en France, le premier lieu public à porter le nom d'Henri Dutilleux. Après le dévoilement de la plaque, cinq élèves du conservatoire ont interprété des pièces pour piano d'Henri Dutilleux.


Parterre Henri Dutilleux à Douai


 

LA MAISON DE DUTILLEUX PRÉPARE SA RENAISSANCE

 

 

Les Dutilleux ont quitté Candes il y a 5 ans en léguant leur maison à la commune. Des travaux doivent démarrer en 2016 avant d’accueillir des musiciens.

L'âme des Dutilleux plane encore au coin de la cheminée. A Candes-Saint-Martin, la maison du compositeur décédé en 2013 s'apprête à une nouvelle vie. La bâtisse qui domine la confluence, d'où Henri Dutilleux a pu coucher sur la partition quelques-unes de ses œuvres, devrait bientôt accueillir des résidences d'artistes. Comme l'avait souhaité le musicien avant sa mort.

Depuis mercredi, une plaque apposée sur la façade sort de l'anonymat la maison qui a vu Dutilleux et son épouse Geneviève Joy couler des moments heureux entre 1981 et 2010.
Alors que les musiciens de l'association Dutilleux ont temporairement élu domicile en l'abbaye de Fontevraud (Maine-et-Loire), le piano à queue de Geneviève Joy-Dutilleux retrouvera Candes pour y résonner à nouveau en 2017.
« Nous l'espérons vivement », confirme Ann Chevalier, vice-présidente de la Communauté de communes Chinon, Vienne et Loire chargée de la culture.
Le bail emphytéotique de 30 ans validé mardi lors de la réunion du conseil communautaire Chinon, Vienne et Loire, marque une étape en ce sens. Une étape qui devrait être suivie de l'appel à architectes, dès le début de l'année.

" Restaurer à l'identique "

Comme un symbole de renaissance, René Gruet, vice-président de l'association Dutilleux (dont le dessein est de réhabiliter la demeure), prévoit qu'une trentaine de roses orangées baptisées Henri-Dutilleux seront plantées dans le jardin en mai.
Période à laquelle « nous espérons avoir déjà bien avancé », souffle Ann Chevalier.
De quoi donner le sourire au Fonds de dotation Joy-Dutilleux, héritier et gestionnaire des droits d'auteurs. Il assurera le fonctionnement, la programmation artistique liée à la maison et supportera le coût de gestion du bâtiment.
« Un salon de musique sera aménagé dans les dépendances, la bibliothèque personnelle de Dutilleux installée à l'étage », détaille René Gruet. Quant à la maison d'habitation, restée dans son jus, « nous allons tâcher de la restaurer à l'identique », prévoit Lise Couedy-Gruet, présidente du Fonds Dutilleux.
Une première étude estime les travaux à 400.000 €.

 

Julien Coquet - La Nouvelle République - 18 décembre 2015

 

« X Strophes » sur le Nom de DUTILLEUX  Conférence Musicale

 

SAMEDI 21 NOVEMBRE 2015 à 18h - Abbaye de Fontevraud

 


À la veille du centenaire d’Henri DUTILLEUX, Pierre GERVASONI s’entoure des musiciens Emmanuelle BERTRAND et Pascal AMOYEL pour une conférence musicale inédite sur la musique du compositeur français.

 

CONFÉRENCE MUSICALE / ÉCOUTER AUTREMENT

Comment donner à entendre et à comprendre la musique d’un des plus grands compositeurs du 20ème siècle ? Pierre GERVASONI, musicologue et critique musical pour Le Monde, a décidé de joindre la parole à la musique. Avec la complicité de la violoncelliste Emmanuelle BERTRAND et du pianiste Pascal AMOYEL, il propose une conférence ludique pour suivre le cheminement de l’œuvre d’Henri DUTILLEUX et pour permettre à chacun de se l’approprier.

 

X STROPHES / LE VIOLONCELLE INTIME DE DUTILLEUX

Pour cela, Pierre GERVASONI choisit le violoncelle comme porte d’entrée. Joué par son frère Paul et son ami Mstislav ROSTROPOVITCH, cet instrument tient une place à part dans la vie et l’œuvre du compositeur. Il lui a d’ailleurs consacré deux œuvres majeures de son répertoire : Tout un monde lointain… et les Trois Strophes sur le nom de Sacher.

 

HENRI DUTILLEUX / « SURTOUT NE PAS ALLER SUR LES SENTIERS BATTUS. »

Compositeur majeur du 20ème siècle, Henri Dutilleux a construit son propre style en étant aussi attentif à la tradition classique qu’à l’avant-garde musicale du 20ème siècle. Refusant tout dogmatisme, il a construit une musique très poétique, à la fois exigeante et accessible. Né à Angers mais vivant à Paris, il a écrit plusieurs œuvres dans sa maison secondaire de Candes-Saint-Martin située à quelques kilomètres de l’Abbaye Royale de Fontevraud. Quelques années avant sa mort, il la légua à la mairie pour en faire une résidence dédiée au piano et à la composition. Elle est aujourd’hui gérée par le FOYER Geneviève JOY Henri DutillEUX.

---
Pierre GERVASONI s’apprête à faire paraître une importante biographie d’Henri DUTILLEUX, aux éditions Actes Sud.

 

Renseignements : Abbaye de Fontevraud

 


Une plaque commémorative sur l'appartement d'Henri Dutilleux et Geneviève Joy

Le 22 septembre 2015, au 12 rue Saint-Louis en L’Ile 75004 PARIS à 11h00, s'est déroulée la cérémonie de la pose de la plaque commémorative sur l’appartement qu’ont occupé de nombreuses années Henri DUTILLEUX et son épouse, la pianiste Geneviève JOY, sous la présidence de Bruno Julliard, 1er adjoint à la Maire de Paris, et de Christophe Girard, maire du 4ème arrondissement.



Concert Tatiana Probst / Aeyoung Byun

VENDREDI 11 MARS 2016 à 18h

ABBAYE DE FONTEVRAUD

Première compositrice sélectionnée par le Foyer JOY-DutillEUX pour une résidence de création à Fontevraud, la jeune soprano Tatiana PROBST a proposé un concert unique à l’Abbaye Royale. Accompagnée de la pianiste Aeyoung BYUN, elle a présenté un programme mêlant ses compositions et des partitions de Puccini, Gounod et Dutilleux. 

TATIANA PROBST / ENTRE CHANT ET ÉCRITURE

Née dans une famille d’artistes, Tatiana PROBST s’oriente vers la musique dès son plus jeune âge. Elle s’engage alors dans un travail indissociable d’interprétation et de composition. Tandis que ses premières partitions sont créées en 2002, elle obtient un premier prix de piano et un prix d’excellence de musique de chambre. Elle perfectionne ensuite son apprentissage de la composition avec Michel MERLET tout en étudiant le chant auprès de Mireille ALCANTARA. Tatiana PROBST développe alors une prédilection toute particulière pour l’écriture vocale, lieu de convergence de ses passions pour la musique et pour les mots.

PROGRAMME / UNE BALADE MUSICALE

En résidence de création du 1er au 30 mars à l’Abbaye Royale, Tatiana PROBST a proposé le 11 mars « une balade dans son univers musical afin de présenter ses deux passions que sont l'écriture et le chant. » Organisé autour d’une commande pour le quatuor à cordes Rosamonde, le concert donna à entendre ses compositions ainsi que des pièces allant de la musique contemporaine à la chanson en passant par des extraits du grand répertoire lyrique. Il fut aussi une occasion unique pour les spectateurs d’échanger avec la jeune compositrice et la pianiste Aeyoung BYUN.

PRÉSENTATIONS PUBLIQUES / LES COULISSES DE FONTEVRAUD

Patrimoine quasi-millénaire, lieu d’hospitalité et de culture, l’Abbaye Royale de Fontevraud est aussi un espace de création. Des artistes de tous horizons viennent chercher l’inspiration et bénéficient de sa sérénité, de ses infrastructures ou encore de son acoustique… Avec les visites ateliers et les présentations publiques, Fontevraud souhaite faire découvrir à tous les coulisses de la création et offrir à chacun des temps d’échanges exclusifs avec les artistes


 

« X Strophes » sur le Nom de DUTILLEUX Conférence Musicale

 

SAMEDI 21 NOVEMBRE 2015 à 18h

Abbaye de Fontevraud


À la veille du centenaire d’Henri DUTILLEUX, Pierre GERVASONI s’est entouré des musiciens Emmanuelle BERTRAND et Pascal AMOYEL pour une conférence musicale inédite sur la musique du compositeur français.


L'association Geneviève JOY - Henri Dutilleux a accueilli en résidence la jeune pianiste chinoise LE LIU en mars 2015



 

 

Née à Shanghai en 1985, Le LIU prend ses premières leçons de piano à l’âge de 4 ans, puis entre au conservatoire de Shanghai à 9 ans. Elle poursuivit ses études en Europe, dès l’âge de 17 ans, au conservatoire Joseph HAYDN d’Eisenstadt (Autriche), avec Ralf HEIBER, puis, depuis 2006, à l’Université de Musique et d’Art Dramatique de VIENNE, avec Roland KELLER et participe à une Masterclass avec Pierre-Laurent AIMARD.

Lauréate de plusieurs concours : prix « Musique Contemporaine » du concours international de Piano JAEN en Espagne en 2003, premiers prix des concours internationaux Silvio BENGALI en Italie en 2004, Joseph DICHLER en Autriche en 2005, « Gradus ad parnassus » en Autriche en 2006, le premier prix du Concours de la Ville de Paris et un prix spécial d’interprétation au concours Olivier MESSIAN en 2007, elle remporte en mars 2014 le prix Olivier GREIF et le prix Henri DUTILLEUX au Concours international de piano d’Orléans.


Spécialiste du répertoire contemporain, elle donne des récitals de piano et de musique de chambre en Europe et en Asie : au Royal Musikverein de VIENNE, au théâtre des Bouffes du Nord, à l’Opéra Bastille et à la cité de la Musique à PARIS, en Chine et en Espagne. Certains de ses concerts ont été diffusés en live à la radio et télévision Autrichiennes, ainsi qu’à la radio et télévision Chinoises. Des extraits sont également parus sur Euronews.


Le 10 mars, notre pianiste en résidence rencontrait les enfants des écoles de la rive gauche de la Vienne...

un clic sur la photo pour l'agrandir

Le 11 mars, elle rencontrait les scolaires des écoles de Marçay et de La Roche Clermault.

un clic sur la photo pour l'agrandir


Le 21 mars, elle organisait une masterclass avec les élèves de la classe de piano du conservatoire de Chinon

un clic sur la photo pour l'agrandir


Le Samedi 15 novembre 2014 avait lieu un exceptionnel concert de Philippe Cassard en hommage à Henri Dutilleux


En collaboration avec l'association Joy-Dutilleux, le pianiste Philippe Cassard a rendu hommage au compositeur Henri Dutilleux avec un concert exceptionnel.

Entre Philippe Cassard et le couple Genevieve Joy - Henri Dutitieux, se tisse une longue histoire, érnaillée de souvenirs, d'anecdotes et d'admiration. Sur les bancs du Conservatoire de musique de Paris au tout début des années 80, Philippe Cassard est élève de Geneviève en musique de chambre. ll apprend notamment Choral et variation, final monumental de La Sonate de Dutilleux composée en 1948. Depuis cette époque, Philippe Cassard croise régulièrement la route du couple Dutilleux et de son oeuvre.

En 2003, il propose un cycle de concerts en Suisse, baptisé Trope principalement auteur des œuvres instrumentales de Dutilleux. « A cette occasion, Henri Dutiileux est de chaque répétition, témoigne Philippe Cassard, il nous écoute et nous fait reprendre avec bienveillance et patience, ne laisse rien passer, insiste sur le plus petit détail de composition qui nous aurait échappé. Mais -cela nous avait tous frappé- il veut que nous soyons des interprètes de sa musique, pas de simples
exécutants. Chaque musicien lui en est reconnaissant, essaie de donner le meilleur de lui-même, les concerts sont de grands succès, parce que la musique d'Henri Dutilleux est d’une qualité, d'une beauté, d'une singularité uniques.»

Au cours de ce concert, Philippe Cassard a parcouru depuis Chopin la lignée des grands compositeurs de la fin du 19ème et du 20ème siècle dans laquelle s'inscrit Henri Dutilleux.

Et le public, ravi par l'atmosphère très conviviale du concert, a fait écho à l'enthousiasme de Philippe Cassard : une soirée en effet exceptionnelle.