Quatuor Rosamonde / Concert

Depuis ses débuts il y a trente-cinq ans, le Quatuor Rosamonde a su s’imposer comme une figure majeure des ensembles musicaux français. Dans le cadre de la troisième édition de la Cité Idéale, le Quatuor Rosamonde interprétera des pièces de Beethoven et Schubert.

 

BEETHOVEN & SCHUBERT / LES GRANDS ROMANTIQUES DU 19e SIÈCLE

Pour cette troisième édition 2017 de la Cité Idéale, le Quatuor Rosamonde propose d’interpréter trois pièces : le « Quatuor n°2 opus 18 » de Beethoven, troisième des six premiers quatuors que le compositeur allemand écrivit dans une inspiration dramatique ; puis deux pièces de Schubert dont « La jeune fille et la mort », douce berceuse dédiée à la mort et « Quartettsatz ». 

 

QUATUOR ROSAMONDE / Une formation homogène

Créé en 1981, le Quatuor Rosamonde est composé d’instrumentistes à la renommée internationale Lauréat de nombreux prix, dont le Concours International d’Evian en 1983, le Quatuor interprète des pièces allant du 18e siècle à la période contemporaine. Les nombreuses années de collaboration des instrumentistes du quatuor leur ont permis d’atteindre le « fondu » ; une homogénéité absolue caractéristique des meilleures formations.

Présent sur la scène internationale depuis de nombreuses années, le Quatuor Rosamonde a fréquenté les plus grandes salles européennes comme le Mozarteum de Salzburg ou le Wigmore Hall de Londres et travaillé avec de grands compositeurs contemporains. Henri DUTILLEUX estimait que l’interprétation de « Ainsi la nuit » par le Quatuor Rosamonde était la version de référence de cette pièce.

 

 SAMEDI 10 JUIN - 16H - ABBAYE DE FONTEVRAUD

 

Programme
Première partie

  • Quatuor op 18 n°2 Beethoven

Deuxième partie 

  • Quartettsatz Schubert
  • La Jeune Fille et la Mort Schubert

Avec : Agnès SULEM,  premier violon - Thomas TERCIEUX,  second violon
Jean SULEM,  alto -Xavier GAGNEPAIN,  violoncelle

 

Plein tarif : 22€ ; Tarif réduit : 16€
Réservation sur : www.fontevraud.fr


Le 23 mars, Marianna Abrahamyan, pianiste en résidence rencontrait les enfants des écoles de la rive gauche de la Vienne...

L'association FOYER Geneviève JOY - Henri DutillEUX accueille en résidence  la jeune pianiste arménienne Marianna Abrahamyan

Lauréate des plusieurs concours dont le Concours International de Piano d’Orléans qui lui décerne le prix Dutilleux en 2016 et sélectionnée par l'association Foyer Joy-Dutilleux pour bénéficier d'une résidence à l'Abbaye de Fontevraud, la jeune pianiste arménienne Marianna Abrahamyan présentera plusieurs concerts au cours du mois de mars (10, 19 et 26 mars).

Née en 1988 à Erevan en Arménie, elle a débuté le piano à l’âge de 5 ans, avec sa mère, Silvia Abrahamyan, professeur de piano. Elle est diplômée de l’école de perfectionnement « Tchaikovski », Erevan (2005) et au Conservatoire de Yerevan « Komitas », sous la direction du professeur Armen Babakhanian. En Norvège, elle a également obtenu un master en musique classique occidentale à l’Université d’Agder, avec le professeur Sveinung Bjelland. Au cours des dernières années, Marianna a remporté de nombreux prix tels que le 3e Prix lors des premiers European Delphic Games en 2014 à Volgograd en Russie, où elle a joué lors de la dernière épreuve le Concerto pour piano N°4 de Beethoven, accompagnée par Volgograd State Symphonic Orchestra. En 2013, Marianna a remporté le premier Prix au Festival International Renaissance à Gyumri, en Arménie où elle a également obtenu un prix spécial pour la meilleure interprétation de Chaconne de Sofia Gubaidulina. Elle est lauréate du second Prix du Concours International de Piano d’Orléans 2016 (France), avec 5 Prix Spéciaux (Prix SACEM, Prix Albert Roussel, Prix Samson Francois, Prix des Etudiants du Conservatoire d’Orléans et une bourse de l’association Foyer JOYEUX - Geneviève Joy - Henri Dutilleux, pour une résidence d’un mois à l’Abbaye de Fontevraud).

Marianna s’est produite régulièrement en solo ou avec orchestre en Norvège (Cafesjian Center for the Arts, Oslo Domkirke, Kristiansand Domkirke, Kilden Performing Arts Centre, Søm Kirke...) et a suivi plusieurs master-classes de grands pianistes parmi lesquels Klaus Hellvig, Paul Badura Skoda, Einar Steen Nøkleberg, Jan Jiracek.

Très attirée par l’art vocal, elle a travaillé en complicité avec de grands chanteurs, metteurs en scène ou chefs d’orchestre ; elle utilise ainsi ses talents de lectrice, mémoire, rapidité, souplesse, qui la dirigent tout à fait naturellement vers les textes contemporains. Elle leur apporte sa sensibilité, son naturel, sa sincérité, une réelle fraicheur qui accompagnent une lecture exigeante et professionnelle.

 

Informations pratiques : Récitals de piano :

Vendredi 10 mars à 18h30, Médiathèque du Véron (8 avenue de la République 37420 Avoine),

Dimanche 19 mars à 11h, Abbaye de Fontevraud (49590 Fontevraud-l'Abbaye),

Dimanche 26 mars à 17h, salle intercommunale de Cinais (rue du stade 37500 Cinais)

Entrée libre


La Nouvelle République, 18/01/2017



3 juin 2016

Baptême de la rose Henri Dutilleux

Le baptême de la rose Henri Dutilleux a eu lieu le vendredi 3 juin à Candes Saint Martin, dans le jardin d'Henri Dutilleux, en présence de nombreuses personnalités parmi lesquelles :

Anne Queffélec, une pianiste des plus appréciées de sa génération, très émue d'avoir pu honorer la cérémonie de sa présence.

Ann Chevalier, Vice-Présidente de la culture de la Communauté d'agglomération (CCCVL)

Stephan Pinaud, maire de Candes Saint Martin

Lise Couedy-Gruet, Présidente du Fonds de Dotation Joy-Dutilleux

Claude Desmarets, Président de l'association du foyer Joy-Dutilleux

René Gruet, Vice-Président de l'association du foyer Joy-Dutilleux

Christophe Travers, pépiniériste, créateur de la rose Henri Dutilleux

plusieurs représentants de la Fondation du Patrimoine ainsi que plusieurs acteurs du projet de rénovation de la maison d'Henri Dutilleux

A cette occasion fut signé publiquement la convention entre les quatre partenaires : Communauté de Communes, commune de Candes, Fonds de dotation Joy-Dutilleux, Association du Foyer Joy-Dutilleux, permettant d'engager la rénovation de la maison, résidence d'artistes.

Quelques photos de l'événement

(un clic sur l'image agrandit la photo)


Communiqué de presse et article de la nouvelle république (11-06-16)


Cette ambitieuse biographie du compositeur Henri Dutilleux (1916-2013) n’est pas un livre comme les autres, mais un véritable projet littéraire, de nature proustienne. En effet, comment rendre compte de quatre-vingts ans d’activité sans se limiter à la restitution de souvenirs, à la publication de documents ? Pierre Gervasoni a mené un long travail d’enquête, recherchant les témoignages “d’époque”, fouillant les archives publiques et les fonds privés. Au fil du temps, le butin est devenu considérable et s’est encore enrichi avec l’accès aux archives personnelles du compositeur. Il a fallu sélectionner les faits rapportés, mais aussi les détails permettant de les animer. Et surtout relever le défi de l’écriture, afin de garantir au lecteur un plaisir constant, de la première à la dernière page, en l’invitant à se mettre dans la peau des personnages de ce récit. L’histoire d’Henri Dutilleux a alors pris la forme naturelle d’un roman. Un roman où tout est vrai.